Le Bœuf est sur le toit…

Chanteurs, chanteuses, guitaristes, bassistes, trompettistes, saxophonistes, percussionnistes, pianistes et autres instrumentistes, vous êtes invités à venir bœuffer à la médiathèque le vendredi à partir de 19h. Au programme, jam session en mode blues, Rnb, soul, jazz, rock, folk, ou autres styles.

Venez comme vous êtes, lors des séances nous développons une ambiance ouverte et tolérante. Vous pouvez venir aussi en auteur, ou en danseur ou même en spectateur. Nos bœufs laissent une belle place à celles et ceux qui chantent. Plusieurs micros sont branchés en accès libre, ouvert à tous les participants.
Avec ou sans paroles,  le but du jeu est d'improviser en vous laissant porter par les différentes ambiances musicales. Votre voix naviguera d'instinct et s'aventurera sur des chemins inattendus. Nos thèmes musicaux sont standards mais originaux, nous ne faisons pas de reprises. Vous trouverez le calendrier des Bœufs du vendredi en marge de cette page.
Si vous êtes en retard, aucun problème, toquez à la vitre de la salle polyvalente (à droite de la porte d'entrée de la médiathèque) et nous vous ouvrirons… A suivre…

Faire un bœuf : cette expression date des années 20. À l'époque, un cabaret parisien qui s'appelait « Le bœuf sur le toit » venait d'inaugurer. Il s'y produisait des concerts improvisés. Cet établissement était le lieu de rendez-vous de nombreux artistes et musiciens. Il se trouvait dans le 8e arrondissement au 28 rue Boissy d'Anglas.
« Le bœuf sur le toit »  est devenu, dès son ouverture, l’épicentre du Paris des années folles. L'endroit a été fréquenté entre autres par Jean Cocteau et des chanteurs comme Mouloudji ou Léo Ferré à leurs débuts. Il fut également un des premiers lieux où le jazz américain fit son apparition en France.

Atelier animé par Bruno Teste et Alexandre Rocha,
avec la participation d'Alexandre Etoa et de Kevinson Vixamar.